JIL IS LUCKY

JIL IS LUCKY

LES ORANGEADES #2 • live streaming session
Jil is Lucky revient avec un nouvel album folk, ethnique et psyché, dans la droite lignée de son premier opus, quelque part entre Velvet Underground et Clandestino.

Jil Bensénior commence à gratter ses premiers accords de guitare à 7 ans, avant d’accompagner son grand frère Bensé à la basse dans des bars à seulement 12 ans. Il parcourt seul le monde et peaufine sa pop au détour des rues de Prague, New-York, Berlin ou Sidi Bel Abbès en Algérie où il rencontre ses musiciens : The Memphis Deput(i)es. Les musiciens qui l’accompagne sur scène sont au nombre de quatre : La Vega aka Bensé son grand frère à la basse et au clavier, Superschneider à la guitare et à la basse, The Steamroller au violoncelle et The Black Rabbi à la batterie.

Dès lors, le groupe devient Jil is Lucky et sortent un premier maxi en Janvier 2008 puis un premier album en mars 2009, dont la chanson The Wanderer est utilisée pour la campagne de publicité Kenzo. S’ensuit alors une tournée européenne.

Jil chante en anglais et ses influences sont multiples, passant de Léonard Cohen, Otis Redding ou encore les Beach Boys.

En Février 2013, Jil is Lucky sort son deuxième album In the Tiger’s Bed, et en mars 2020, parait Off the wall...

▶︎▶︎▶︎ LA PRESSE

Jil is Lucky… Et nous aussi à l’écoute de ce quatrième album lumineux. Qu’il est bon et doux de se laisser caresser les oreilles par la voix folk chaleureuse du chanteur niçois. « Out of town » : premier titre, premières mesures de chœurs, de guitare acoustique et de percussions : on est d’emblée emporté. Et dès le deuxième morceau, coloré de cuivres soyeux et de claps entraînants, on sait déjà qu’on ne décrochera pas avant la fin du road trip.

On navigue ici du sud au nord de l’Amérique ; des rythmes cumbia irrésistibles à l’ambiance Far West d’un Ennio Morricone, de la folk des 70’s au rock californien. On ne sait plus trop où on est, peu importe. On est pris d’une irrépressible envie de se balancer, on a chaud, on est bien. Et avouez qu’en ces temps de confinement, il serait fort dommage de laisser passer une si belle occasion de s’évader !

— Catherine Richard / Le Télégramme / avril 2020

A suivre en direct sur notre chaîne YouTube

 

 

en streaming
musique
Dates
jeu 4 février 2021 - 19:30
Lieu
En streaming
Tarif
Partagez !
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Jil : guitare voix
Steffen : guitare électrique
Julien : basse
Antoine : Batterie

vous aimerez aussi