MATHIEU BOOGAERTS & TERRY LEE HALE
MATHIEU BOOGAERTS & TERRY LEE HALE

MATHIEU BOOGAERTS & TERRY LEE HALE

Aussi drôle qu'énigmatique, sa réputation de lunaire ne fait pas le tour de son talent. Mathieu Boogaerts partagera la scène avec le songwritter Terry Lee Hale

Avec Mathieu Boogaerts, le français sonne d'une manière toute personnelle. Rock, Rap, Funk, tout lui va comme un gant... Il joue de plein d’instruments différents, Mathieu Boogaerts, il joue des mots aussi, de leur sens et de leur son, il joue du reggae et des comptines, il joue avec Dick Annegarn et aime aussi Alain Souchon, il écrit en Afrique ou alors en Europe, il colorie des ciels et dessine des princesses, il invente une chanson ronde comme un bonbon, claire comme un cristal, petit bijou d’autant plus précieux qu’il paraît simple. Voilà : Boogaerts est un artiste simple et précieux.

PROMENEUR est le septième disque de Mathieu Boogaerts. Cette fois-ci il a choisi de l'enregistrer seul dans une maison isolée à la montagne. Il a commencé par chanter simplement les chansons à la guitare, puis avec comme uniques matériaux un bongo, un clavier-piano, une guitare électrique et deux violonistes qu'il a invités à le rejoindre une journée, il a bâti tout leur décor. PROMENEUR est une rêverie. Il nous balade dans des paysages variés, traverse des jardins, emprunte les chemins sinueux des sentiments, des souvenirs. Il y est question du bien, du mal, du désir, de liberté, du futur.

Plus que jamais, de son chant doux et mélodieux, et de ses cordes sensibles et colorées, Mathieu nous convie à l'accompagner dans les hauteurs.

 

Terry Lee Hale

Terry Lee Hale est un trésor caché. Songwriter américain vivant en France depuis de nombreuses années, il distille album après album un blues-folk inspiré, nourri autant des grands espaces que du bitume des villes.

Ici, là-bas et partout ailleurs : Terry Lee Hale l’auteur-compositeur-interprète a vraiment roulé sa bosse. Rejeton de l’armée, né au Texas, il s’est mis à la guitare, inspiré par l’écoute d’un vieux 78 tour de Billy Haley trouvé dans un placard et après avoir vu les Beatles sur l’émission de variété d’Ed Sullivan. Terry Lee a changé 10 fois d’écoles et a appris très jeune à voyager léger. Diplômé de Yakima Washington, une vielle guitare Stella en bandoulière, sa route le mène d’abord San Francisco puis à travers le pays jusqu’au Maine, lui donnant l’expérience de la vie.

Accompagné de sa fille de 7 ans, de 2 valises et d’une nouvelle guitare Froggy Bottom, il sillonne tout le pays et en 1984, il pose enfin ses deux valises vers Seattle, face au Pacifique nord.

“Etre un parent isolé a eu un impact considérable sur ma vie”, explique-t-il. “Ça a forcément retardé ma carrière et ça a eu un impact sur un tas d’autres choses. Aucun regret cependant. Vous remontez vos manches et faites ce que vous avez à faire. ”

Il enchaine les premières parties de groupes locaux, écume les clubs, bars et lieux « underground » de la ville en solo, mais reste définitivement un outsider.

1993 marque ses débuts sur le continent européen, notamment en assurant la première partie de The Walkabouts.  Rapidement il s’est fait des amis en Bretagne et après quelques années y passe plus de temps qu’aux States. Nouveau changement de vie, nouvelle créativité, et première série d’albums diffusés en Europe, sous les Labels Glitterhouse, Blue Rose, Borderdreams. Il devient enfin un musicien à plein temps.

En 2011, il enregistre The Long Draw, un album magistral produit par Bob Coke (Black Crowes, Ben Harper) où il déploie des chansons imprégnées par tous les kilomètres parcourus, comme autant d’épingles piquées sur une carte de son carnet de route. Son dernier opus Bound, Chained, Fettered, dépouillé et élégant, est porté par la puissance de ses textes et de sa voix. C’est probablement son meilleur album.

musique
Dates
sam 28 novembre 2020 - 21:00
Lieu
Orange Bleue
02:00
Tarif
Partagez !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

vous aimerez aussi